Les bougies de moto sont indispensables à la bonne marche du moteur.

Bougies moto sur Amazon

Liens d’affiliation fiables et vérifiés vers les boutiques de pièces de moto d’Amazon.fr

BOUGIES MOTO
BOUGIES MOTO

Bougies moto sur AliExpress

Liens d’affiliation fiables et vérifiés vers les boutiques de pièces de moto d’AliExpress.com

BOUGIES MOTO
BOUGIES MOTO

Fonctionnement du système d’allumage

ALLUMAGE MOTO
ALLUMAGE MOTO

Le système d’allumage d’un moteur à combustion interne d’une moto joue un rôle fondamental dans le processus de démarrage. Son fonctionnement repose sur la création d’une étincelle électrique à un moment précis. Celle ci enflamme le mélange air-carburant dans la chambre de combustion.

Au cœur de ce système se trouve la bougie d’allumage. C’est un composant électrique qui convertit l’électricité fournie par la bobine d’allumage en une étincelle capable d’enflammer le mélange gazeux. Le processus débute lorsque le conducteur tourne la clé, fermant ainsi le circuit électrique.

L’électricité est dirigée vers la bobine d’allumage, où une tension élevée est induite. Cette tension est ensuite déchargée à travers la bougie d’allumage. Elle crée une étincelle entre les électrodes de la bougie. Cette étincelle enflamme le mélange air-carburant, générant une explosion qui propulse les pistons et met en mouvement le moteur.

Le bon fonctionnement du système d’allumage est essentiel pour assurer une combustion efficace et optimale du carburant. Cela influence directement les performances du moteur. Le réglage précis du moment de l’allumage est crucial. C’est là que la synchronisation entre la distribution de l’étincelle et la position des pistons entre en jeu.

Les systèmes d’allumage modernes utilisent souvent des capteurs pour surveiller la position des pistons. Ils ajustent électroniquement le moment de l’allumage en temps réel. Cette optimisation contribue à améliorer l’efficacité énergétique du moteur. Elle réduit également les émissions et garantir des performances fiables, que ce soit sur une route sinueuse à moto ou sur une autoroute en voiture.

Composants du système d’allumage

ALLUMAGE BOUGIE MOTO
ALLUMAGE BOUGIE MOTO

Le système d’allumage d’un moteur à combustion interne est composé de plusieurs éléments essentiels. Ils travaillent de concert pour créer l’étincelle nécessaire à l’inflammation du mélange air-carburant. La bobine d’allumage est l’un des composants clés. Elle est chargé de transformer la basse tension fournie par la batterie en une haute tension nécessaire à la création de l’étincelle. Elle joue un rôle crucial en amplifiant l’électricité et en la libérant à intervalles réguliers vers les bougies d’allumage. Ces dernières se positionnent dans chaque cylindre du moteur. Elles sont responsables de la création de l’étincelle électrique. Les bougies d’allumage possèdent des électrodes entre lesquelles l’étincelle est générée, provoquant ainsi l’inflammation du mélange gazeux.

Dans certains systèmes d’allumage, notamment dans les moteurs plus anciens, le distributeur est un autre composant clé. Il sert à acheminer l’étincelle de la bobine d’allumage vers la bougie appropriée au bon moment. Cependant, de nombreux moteurs modernes utilisent des systèmes d’allumage électroniques directs, éliminant ainsi le besoin d’un distributeur. Ces systèmes plus avancés intègrent des capteurs et des calculateurs électroniques. Ils régulent le moment précis de l’allumage, améliorant ainsi l’efficacité du moteur. La bobine d’allumage, les bougies d’allumage sont des composants cruciaux qui travaillent en tandem. Ils garantissent le bon fonctionnement du système d’allumage d’un moteur à combustion interne.

Constitution d’un bougie d’allumage

Bougie moto en coupe

  1. Embout de raccordement électrique
  2. Broche de contact
  3. Isolateur en céramique (isole l‘électrode centrale jusqu‘à 40 000 volts par rapport à la masse)
  4. Culot de bougie
  5. Bague d’étanchéité
  6. Ciment conducteur à base de poudre céramique vitrifiée (présente une résistance pour diminuer l’émission de parasites)
  7. Joint d’étanchéité
  8. Électrode centrale (noyau de cuivre entouré de nickel. Elle peut être en platine ou en iridium pour une longévité accrue)
  9. Pied de l’isolateur (il influence considérablement l‘indice thermique de la bougie d‘allumage)
  10. Épaulement d’introduction (il facilite le vissage de la bougie dans la culasse)
  11. Espace de respiration (il influence le comportement autonettoyant de la bougie)
  12. Électrode de masse (des alliages à base de nickel ou des blindages en platine / titane augmentent la résistance à l‘électroérosion de l’électrode)

Description d’une bougie de moto

À l’extrémité supérieure de la bougie d’allumage se situe le raccord destiné à la cosse de la bougie. C’est à cet endroit que la tension élevée, provenant de la bobine d’allumage contrôlée par l’unité d’allumage, atteint le câble épais de la bougie. Il est essentiel que le raccord, que ce soit un embout SAE ou un filetage de 4 mm, soit toujours adapté à la cosse de la bougie utilisée afin d’assurer une fixation optimale.

La circulation du courant de l’électrode centrale jusqu’à l’autre extrémité de la bougie d’allumage produit une étincelle sur l’électrode de masse, déclenchant ainsi l’allumage du mélange essence/air dans la chambre de combustion.

Une résistance d’antiparasitage intégrée à l’électrode centrale prévient les interférences environnementales, telles que celles pouvant survenir lors de la réception radio. En même temps, elle protège le système électrique du véhicule contre les impulsions électromagnétiques. Si vous utilisez une bougie sans résistance d’antiparasitage, le connecteur doit être équipé d’une résistance appropriée. Pour assurer une décharge précise de la tension, l’électrode centrale et la résistance d’antiparasitage sont enveloppées d’un isolant en céramique. La forme ondulée de cet isolant sert également de barrière contre les courants de fuite en prolongeant le chemin pour les électrons éventuellement égarés.

Structure d’une bougie de moto

La structure de la bougie d’allumage comprend un raccord, une électrode centrale, une électrode de masse, une résistance d’antiparasitage, un isolant, une barrière contre les courants de fuite, un boîtier métallique, une bague d’étanchéité et des joints internes (avec enveloppe de talc).

Le boîtier métallique, doté d’un filetage, assure une fixation robuste de la bougie d’allumage dans la culasse. En outre, il agit comme conducteur de masse pour la bougie d’allumage, contribuant significativement à la dissipation de la chaleur. Afin d’éviter les déflagrations entre la bougie d’allumage et la culasse dues à la pression dans la chambre de combustion, une bague d’étanchéité garantit une liaison étanche aux gaz, même en cas de dilatation différente des deux pièces sous l’effet de la chaleur. La bague d’étanchéité sert également à l’échange thermique, tout comme les joints internes, qui assurent une étanchéité aux gaz entre l’isolant et le boîtier métallique.

Indice thermique d’une bougie d’allumage

L’indice thermique d’une bougie d’allumage représente un paramètre essentiel qui dévoile son comportement thermique au sein du moteur. Une bougie jugée trop « froide » pour le moteur, incapable d’atteindre une température de fonctionnement suffisante (comprise entre 500 et 900 °C), risque de s’encrasser. Les électrodes, ou leur base, peuvent alors afficher une coloration excessive, même si le mélange a été correctement préparé, entraînant ainsi une perte d’énergie d’allumage. En revanche, une bougie jugée trop « chaude » accroît le risque d’allumage spontané, pouvant potentiellement endommager les pistons et les soupapes.

La sollicitation du moteur pendant son fonctionnement, et donc son niveau de chauffe, influe directement sur le choix de la température idéale de la bougie d’allumage. Ainsi, un moteur fortement sollicité nécessite une bougie considérée comme plus « froide », tandis qu’un moteur au ralenti, générant moins de chaleur, requiert une bougie considérée comme plus « chaude ».

Les fabricants de motos recommandent généralement un indice thermique spécifique pour chaque modèle, couvrant ainsi une gamme variée d’utilisations. Cependant, dans des circonstances particulières ou en cas de modification du moteur, un indice thermique différent peut parfois être plus adapté. Il est néanmoins impératif d’agir avec prudence dans de telles situations.

Bougie chaude

Pour une moto utilisée principalement en milieu urbain à basse vitesse, avec des problèmes tels que des difficultés de démarrage liées à l’encrassement fréquent de la bougie, une bougie jugée plus « chaude » capable de s’autonettoyer par incandescence peut être avantageuse. Avant de choisir ce type de bougie, il est impératif de vérifier que le mélange a été correctement préparé, et il est recommandé de consulter un garage spécialisé.

Bougie froide

Pour une moto utilisée de manière sportive ou sur l’autoroute, avec une augmentation de la température du moteur même en cas de préparation correcte du mélange, une bougie jugée plus « froide » peut s’avérer nécessaire. Dans de telles situations également, il est impératif de solliciter l’avis d’un professionnel avant de modifier l’indice thermique de la bougie d’allumage, ou d’expérimenter une bougie d’allumage à l’iridium, si elle est compatible avec votre véhicule.

Types de bougies d’allumage

TYPE DE BOUGIES MOTO
TYPE DE BOUGIES MOTO

Sur le marché, une variété de bougies d’allumage sont disponibles. Chacune présentant des caractéristiques distinctes en termes de matériaux et de performances.

Les bougies en cuivre sont parmi les plus anciennes et les plus économiques. Elles sont appréciées pour leur excellente conductivité thermique. Elles aident à dissiper la chaleur générée pendant la combustion. Les bougies en cuivre ont une durée de vie plus courte que d’autres types. Le cuivre a tendance à s’user plus rapidement.

Les bougies en platine offrent une durabilité accrue grâce à la résistance du platine à l’usure. Elles conservent également bien leur état même à des températures élevées. Cependant, bien que plus durables, les bougies en platine sont généralement plus chères.

Les bougies en iridium sont le summum en termes de durabilité et de performance. L’iridium est un métal précieux. Il résiste à l’usure et maintient un écartement d’électrode constant sur une durée de vie exceptionnellement longue. Les bougies en iridium nécessitent également moins d’énergie pour générer une étincelle. Elles améliorent ainsi l’efficacité énergétique du moteur. Cependant, elles sont souvent plus coûteuses.

Le choix entre les bougies en cuivre, en platine et en iridium dépend des préférences du conducteur, de la fréquence d’entretien souhaitée et du budget disponible. Chaque type de bougie offre un compromis entre coût, durabilité et performances. Cela permet aux motards de choisir celui qui correspond le mieux à leurs besoins spécifiques.

Choix des bougies

Le choix des bougies d’allumage est une décision cruciale qui peut influencer significativement les performances et l’efficacité du moteur. Il est essentiel de prendre en compte plusieurs facteurs lors de la sélection des bougies. Tout d’abord, le type de moteur joue un rôle déterminant.

Les moteurs à haute performance ou dotés de systèmes d’allumage avancés peuvent bénéficier davantage de bougies en iridium. Celles ci sont connues pour leur durabilité et leur capacité à maintenir un écartement d’électrode stable dans des conditions difficiles.

En revanche, les moteurs plus anciens ou de faible puissance sont bien servis par des bougies en cuivre. Elles offrent une conductivité thermique supérieure, même si elles nécessitent un remplacement plus fréquent.

L’utilisation prévue du véhicule est un autre élément crucial. Les conducteurs qui effectuent principalement des trajets courts peuvent préférer des bougies qui s’auto-nettoient, comme celles en platine qui évitent l’accumulation de dépôts. Pour les conducteurs amateurs de performances, les bougies en iridium peuvent offrir une meilleure réponse d’allumage et une résistance accrue à l’usure.

La clé du choix optimal des bougies réside dans la compréhension des caractéristiques spécifiques de chaque type. A cela il faut associer à une évaluation attentive des besoins du moteur et du style de conduite. Consultez le manuel du propriétaire du véhicule. Suivez les recommandations du fabricant. C’est une étape essentielle pour garantir la compatibilité et les performances optimales du système d’allumage.

Entretien des bougies

L’entretien régulier des bougies d’allumage est essentiel. Cela assure le bon fonctionnement du moteur de la moto et maximiser la durée de vie de ces composants clés. Un aspect crucial de cet entretien est le remplacement périodique des bougies.

La fréquence dépend de divers facteurs. Le type de bougies utilisées, le type de moteur, et les conditions de conduite sont importants. En règle générale, il est recommandé de remplacer les bougies tous les 20 000 à 50 000 kilomètres. Il est aussi essentiel de consulter le manuel du propriétaire de la moto pour des recommandations spécifiques. Le remplacement en temps opportun évite l’usure excessive des électrodes et garantit une combustion efficace.

Il est conseillé de surveiller l’état général des bougies lors de l’entretien. Recherchez les dépôts de carbone excessifs, des fissures ou des électrodes usées. Un nettoyage approprié par brossage peut parfois prolonger la durée de vie des bougies. Les bougies d’allumage peuvent accumuler de la suie blanchâtre sur les points de contact, vous devrez donc vous assurer qu’elles sont pour obtenir la lecture la plus précise.

Brossage d’une bougie de moto

BROSSAGE BOUGIE MOTO
BROSSAGE BOUGIE MOTO

Voici les quelques conseils de base pour nettoyer une bougie :

  • Nettoyez la partie porcelaine, blanche
  • Nettoyer les dépôts visibles sur votre bougie avec une brosse métallique
  • Pour vous aider, vous pouvez utiliser un nettoyant aérosol pour bougie
  • Brossez jusqu’à enlever toutes les saletés
  • Procédez à une vérification (porcelaine fissurée ou électrodes brûlées)
  • Prenez attention au filetage ainsi qu’au joint

Gapage et réglage d’une bougie moto

En plus du remplacement, le réglage de l’écartement entre les électrodes est une pratique courante. Cela concerne principalement les bougies traditionnelles. De nombreux modèles modernes, en particulier ceux en iridium, sont pré-gappés en usine. Le réglage de l’écartement peut améliorer l’efficacité de l’étincelle. Il doit s’effectuer avec soin pour éviter d’endommager les électrodes fragiles.

REGLAGE BOUGIE MOTO
REGLAGE BOUGIE MOTO

En suivant ces pratiques d’entretien régulier, vous optimiserez les performances de votre moto et minimiserez les risques de dysfonctionnement liés au système d’allumage.

Diagnostic des bougies et des problèmes d’allumage

Le diagnostic des problèmes liés aux bougies d’allumage est crucial pour maintenir les performances optimales du moteur. Certains symptômes courants de problèmes de bougies comprennent des ratés d’allumage, des démarrages difficiles, une diminution de la puissance du moteur et une consommation de carburant accrue. Si le moteur présente des ratés d’allumage, cela peut indiquer des bougies encrassées.

Un écartement incorrect des électrodes, ou des bougies usées est une cause également. Des démarrages difficiles, en particulier par temps froid, sont la cause d’une étincelle insuffisante. Une diminution de la puissance du moteur et une augmentation de la consommation de carburant peuvent aussi résulter d’une combustion inefficace due à des bougies encrassées ou usées.

Le processus de diagnostic implique généralement l’inspection visuelle des bougies. Il est important de pouvoir détecter des signes de dépôts excessifs, des fissures ou une usure anormale. L’utilisation d’un outil de diagnostic d’allumage, comme un testeur d’étincelle, peut aider à évaluer la puissance de l’étincelle générée par chaque bougie. Le remplacement des bougies défectueuses est souvent la première étape pour résoudre ces problèmes.

Il est également important de rechercher et de corriger la cause sous-jacente du dysfonctionnement. Il peut s’agir d’un problème dans le système d’allumage, d’un carburant de mauvaise qualité, ou d’autres facteurs. Un entretien régulier du système d’allumage, y compris le remplacement périodique des bougies, contribue à prévenir ces problèmes et à assurer le bon fonctionnement du moteur de la moto.

Diagnostic visuel

Bougie normale : Elle montre une faible érosion de l’électrode. Elle prend généralement la couleur gris blanc tirant vers le jaune. Cette bougie possède les bons réglages moteurs et le degré thermique est en ordre.

Bougie encrassée : Elle est recouverte de suie noire à cause d’un mauvais réglage du mélange (trop gras), d’un filtre à air très encrassé ou encore d’un démarrage à froid défectueux. Vous pouvez aussi réfléchir à vos cycles d’utilisation qui sont peut-être trop court. Il faudra alors réfléchir à utiliser la machine moins souvent mais plus longtemps. Vérifiez que le mélange est correctement fait comme l’indique votre notice et contrôler le filtre à air.

Bougie huileuse : Il y a trop d’huile dans la chambre de combustion ou le niveau d’huile est trop élevé. Il est aussi probable que des pièces soient fortement usés (segments de piston, cylindres ou guide de soupapes). Ce type d’huile vous procure des ratés d’allumage, court-circuit ou encore une panne totale de la machine. Vous pouvez remédier au problème en révisant le mélange carburant/air ou bien en révisant votre moteur.

Formation d’émail : Elle est due à la combustion d’additif inclus dans votre mélange essence/huile qui forme ces dépôts. Ces dépôts provoquent une montée brutale du régime qui va brûler ces dépôts et qui deviendront électriquement conducteur. Pour supprimer ce problème, vous devrez faire attention à la préparation du mélange essence/huile et/ou remplacer votre bougie.

Dépôt important d’additifs sur la bougie : Il est provoqué par une mauvaise huile qui forme des dépôts se déposant dans la chambre de combustion et sur la bougie. Ce défaut peut provoquer l’auto-allumage, la perte de puissance ou encore une panne totale du moteur. Pour régler ce problème, vérifier les réglages moteurs, monter une bougie neuve et surtout changer d’huile.

Casse des électrodes ou de l’isolateur d’une bougie

Isolateur

Rupture du pied de l’isolateur de la bougie : Cela vient probablement d’une mauvaise utilisation de votre machine. Une utilisation prolongée de votre outil peut provoquer un éclatement de l’isolateur. Ce défaut de la bougie est reconnaissable par des ratés d’allumage mais aussi par des arrêts soudains (mauvaise étincelle d’allumage lorsque le mélange n’atteint pas celle-ci. Pour régler ce problème, changer simplement la bougie d’allumage.

Electrodes

Les électrodes centrales ont fondues : Cela est le fait d’une surcharge thermique (réglage trop précoce de l’allumage, résidus dans la chambre de combustion, soupapes cassées, allumeur défectueux, couple de serrage non respecté ou encore une mauvaise qualité de carburant. Ce problème vous cause des ratés d’allumage ou encore une perte de puissance. Pour y remédier vous devrez contrôler le moteur et la préparation du mélange mais aussi l’allumage et les couples de serrage des bougies. Vous pouvez également monter une bougie neuve.

Électrode fondue : Cela est potentiellement lié une surcharge thermique (réglage trop précoce de l’allumage, résidus dans la chambre de combustion, soupapes cassées, allumeur défectueux, couple de serrage non respecté ou encore une mauvaise qualité de carburant. Ce problème vous cause des ratés d’allumage ou encore une perte de puissance. Pour y remédier vous devrez contrôler le moteur et la préparation du mélange mais aussi l’allumage et les couples de serrage des bougies. Vous pouvez également monter une bougie neuve.

Forte usure des électrodes : Cela peut provenir de plusieurs problèmes comme des additifs huile ou carburant trop agressif, une surcharge thermique, mauvaise mise en place de la bougie ou encore un écoulement dans la chambre de combustion. Vous rencontrez cette usure anormale lorsque vous avez des ratés d’allumage pendant l’accélération et vous devrez remplacer la bougie au plus vite.

Ces informations sont à titre indicatif. Il faut avant tout lire les indications fournis dans la notice du constructeur sur la bonne conduite à tenir pour votre machine.

Installation des bougies de moto

L’installation des bougies d’allumage est une étape cruciale dans l’entretien du système d’allumage d’une moto. Avant de commencer, il est essentiel de s’assurer que le moteur est complètement refroidi. Cela afin d’éviter tout risque de brûlure. L’utilisation d’un outil approprié, tel qu’une clé à bougie est obligatoire pour retirer les anciennes bougies. Chaque bougie doit se retirer une à une. Lors du retrait, il est important de manipuler les bougies avec précaution. Evitez de les cogner ou de les endommager, car cela pourrait compromettre leur performance.

Avant d’installer les nouvelles bougies, il faut vérifier et ajuster l’écartement des électrodes selon les spécifications du fabricant du véhicule. Une fois les nouvelles bougies correctement espacées, elles peuvent s’installer en utilisant la clé à bougie. Il est crucial de serrer les bougies à la main autant que possible avant d’utiliser la clé à bougie pour éviter d’endommager le filetage. Il faut également graisser légèrement le filetage des nouvelles bougies pour faciliter le futur retrait. Une fois toutes les bougies installées, il est judicieux de démarrer le moteur pour s’assurer qu’elles fonctionnent correctement. Suivre ces étapes avec soin. Respectez les spécifications du fabricant. Cela garantira une installation correcte des bougies d’allumage, assurant ainsi un fonctionnement optimal du moteur de la moto.

Technologies émergentes dans les bougies de moto

Les technologies émergentes dans le domaine des bougies d’allumage ont connu des avancées significatives. Elles visent à améliorer l’efficacité, la durabilité et les performances des moteurs à combustion interne. Une innovation notable est l’introduction de bougies en matériaux avancés tels que le ruthénium. Ces bougies exploitent les propriétés uniques de ce métal. Il offre une conductivité thermique exceptionnelle, une durée de vie prolongée et une capacité à maintenir un écartement d’électrode stable. Il contribue ainsi à une combustion plus efficace.

Une autre avancée majeure réside dans l’intégration de capteurs dans les bougies d’allumage. Ces capteurs permettent de recueillir des données en temps réel sur les conditions de combustion, la température et d’autres paramètres. Ces informations sont ensuite transmises au système de gestion du moteur. Elles permettent un ajustement continu du moment de l’allumage pour optimiser les performances et réduire les émissions. De plus, les bougies d’allumage à technologie à pointe multiple, avec plusieurs électrodes, ont émergé pour améliorer la propagation de l’étincelle. Elles garantissent une combustion homogène du mélange air-carburant.

Ces technologies émergentes démontrent l’engagement continu de l’industrie automobile à la recherche de solutions innovantes. Cela maximise l’efficacité énergétique et réduit l’impact environnemental des moteurs à combustion interne. En adoptant ces avancées, les conducteurs peuvent bénéficier de performances améliorées.

Normes et spécifications des bougies de moto

Les normes et spécifications définies par les fabricants de moto jouent un rôle crucial dans le choix des bougies d’allumage. Chaque constructeur établit des critères spécifiques en fonction des caractéristiques de son moteur, de ses exigences de performances et des conditions d’utilisation prévues. Ces normes incluent souvent des spécifications précises pour l’écartement des électrodes, le type de matériau utilisé dans la fabrication des bougies, ainsi que d’autres paramètres liés à la conductivité électrique, à la résistance à la chaleur et à la durabilité.

Les manuels du propriétaire et les documents techniques fournis par les fabricants de moto sont des ressources précieuses. Ils fournissent des recommandations claires sur les marques et modèles de bougies d’allumage adaptés à un véhicule particulier. Suivre ces directives garantit que les bougies d’allumage répondent aux exigences spécifiques du moteur. Cela minimise ainsi les risques de dysfonctionnement, d’usure prématurée et d’impacts négatifs sur les performances. Les propriétaires de moto doivent respecter scrupuleusement ces normes pour assurer une compatibilité optimale. Cela maximise l’efficacité du système d’allumage de leur véhicule. En fin de compte, la conformité aux normes édictées par le fabricant contribue à maintenir la fiabilité et les performances du moteur. Cela prolonge ainsi la durée de vie globale du véhicule.

Questions fréquemment posées à propose des bougies de moto

Quelle est la fréquence de remplacement des bougies d’allumage sur ma moto?

La fréquence de remplacement des bougies d’allumage dépend de plusieurs facteurs tels que le type de moto, le modèle, l’utilisation et le type de bougies utilisées. En général, il faut les remplacer tous les 15 000 à 30 000 kilomètres. Cependant, consultez le manuel du propriétaire de votre moto pour des recommandations spécifiques.

Comment choisir les bonnes bougies d’allumage pour ma moto ?

Le choix des bougies dépend du type de moteur, du style de conduite et des recommandations du fabricant. Les bougies en iridium sont durables. Les bougies en cuivre sont plus économiques. Vérifiez les spécifications du fabricant dans le manuel du propriétaire pour vous assurer de choisir des bougies compatibles.

Comment puis-je diagnostiquer des problèmes liés aux bougies d’allumage ?

Des symptômes tels que des ratés d’allumage, des démarrages difficiles ou une baisse de puissance peuvent indiquer des problèmes de bougies. Utilisez un testeur d’étincelle pour évaluer la puissance de l’étincelle. Un remplacement périodique et un réglage de l’écartement des électrodes peuvent résoudre de nombreux problèmes.

Les bougies en platine ou en iridium valent-elles vraiment le coût supplémentaire ?

Les bougies en platine et en iridium peuvent coûter plus cher, mais elles offrent une durée de vie plus longue et des performances améliorées. Si vous recherchez une meilleure efficacité énergétique et une maintenance réduite, ces bougies peuvent justifier leur coût supplémentaire à long terme.

Comment entretenir mes bougies d’allumage pour prolonger leur durée de vie ?

Pour maximiser la durée de vie des bougies, suivez les recommandations du fabricant pour le remplacement périodique. Évitez de surcharger le moteur, maintenez un système d’allumage en bon état et assurez vous que le moteur fonctionne correctement. Un entretien régulier et des ajustements appropriés contribueront à prolonger la durée de vie des bougies d’allumage de votre moto.

BAFANG
BAFANG
ECOUTEURS
ECOUTEURS
FLAT-TRACK
FLAT-TRACK
TSAR BOMBA
TSAR BOMBA
PGST
PGST
LYZRC
LYZRC
INTEX
INTEX
KAMADO
KAMADO
BXT
BXT
GSHOCK
GSHOCK
ALLPOWERS
ALLPOWERS
PROTREK
PROTREK